Bienvenue !

Tout d’abord, merci de lire ces lignes. C’est  une nouvelle aventure qui commence pour moi et, je l’espère, pour vous également.

Ce premier article est l’occasion de me présenter, d’expliquer ma démarche et ce que j’espère vous apporter.

Je suis un kaléidoscope !

Je suis à la fois toute simple et multiple :

trentenaire parce que le temps passe, mais c’est pas un souci quand on l’utilise pleinement

en couple depuis 20 ans (si, si)

maman de 3 enfants parce que c’est 3 jolies tranches de vie en plus, même que par moment ça fait beaucoup de vie tout ça…

ingénieure à plein temps dans l’industrie parce que j’aime les défis

lectrice, depuis toujours, de romans souvent, de bouquins plus exigeants quand mon cerveau est disponible (ce qui arrive rarement ces derniers temps)

gameuse quand mon cerveau a besoin de vacances

tricoteuse depuis peu, parce que mon cerveau se repose aussi devant des séries et que mes mains sont libres

féministe mais pas fanatique

coureuse, à mon petit niveau, parce que je vis dans un chouette coin et que ça motive pour enfiler ses baskets

fanatique d’organisation, par nécessité d’abord, mais c’est devenu une passion

bordélique malgré ça, mais je me soigne

pratiquante convaincue de « bullet journal », on en reparlera

adepte de l’introspection et de la remise en question

curieuse de tout, avide de savoirs et de savoir-faire, je n’ai jamais cessé d’apprendre hors du cadre scolaire

très intéressée par le développement personnel depuis longtemps

optimiste indécrottable

sociable et solitaire, parce que j’ai besoin de voir du monde, mais aussi parfois de n’être là pour personne

toute nouvelle blogueuse

… et bien d’autres choses.

Je suis convaincue que nos multiples facettes et nos contradictions sont des richesses et je serai ravie de découvrir les vôtres.

Si ce portrait vous a plu, n’hésitez pas à vous essayer à l’exercice en vous présentant dans les commentaires ou sur ma page Facebook.

Pourquoi Ernilie ?

J’ai choisi d’utiliser un pseudo pour ce blog et cela mérite quelques petites explications.

Tout d’abord, je porte un nom et un prénom très communs. Une simple recherche sur Facebook donne des dizaines de personnes qui portent les mêmes nom et prénom que moi. Ce n’est pas très pratique pour construire une identité numérique.

Ensuite je veux séparer ma présence en ligne et ma vie professionnelle. L’objectif est de préserver ma liberté dans ce nouvel espace d’expression. J’ai un poste à responsabilités dans une entreprise industrielle.  Mon nom est connu par mes collègues, mes clients, mes fournisseurs… Si je l’utilisais, je me auto-censurerais pour me conformer à l’image que je souhaite diffuser de l’entreprise. Un pseudo me permet de me libérer de ces contraintes, de choisir les thèmes et le ton qui me chantent et d’afficher mes opinions sans arrière-pensées.

Et puis j’ai toujours été assez attentive à ma vie privée et à ces traces que nous laissons sur le net, parfois sans le savoir. On ne sait pas de quoi demain est fait. Quelles informations peuvent être récoltées par un employeur potentiel, une administration un peu zélée ou une personne mal intentionnée ? Encore une fois, je préfère préserver ma liberté. Paradoxalement, ce blog sera plus « moi » sans mon nom.

Pour la petite histoire, Ernilie est simplement une contraction de mon nom et de mon prénom.

Un blog, c’est bien joli, mais pourquoi ?

Je n’ai pas un ego très volumineux et j’ai longtemps pensé que ce que j’avais à partager n’intéresserait pas grand-monde. Même avec des amis proches, j’ai parfois du mal à donner mon avis.

Déjà, j’ai du mal à parler d’un sujet que je ne maîtrise pas très bien. J’aime les nuances et la précision. Les avis très tranchés me font fuir, surtout quand on parle de sujets complexes. Du coup quand je vois que la personne en face est dans un état d’esprit où une opinion différente n’est pas audible, où le débat n’est pas possible, je laisse courir et je hoche poliment la tête.

Ensuite, j’ai parfois l’impression que ce que j’ai à dire est d’une banalité affligeante. Je ne me vois pas ouvrir la bouche pour dire « La guerre, c’est mal ». Bref parler de moi, de ce que je ressens, ça n’a jamais été facile pour moi. C’est certainement la peur d’être jugée, ce besoin de plaire à tout le monde.

Au point que mon homme me reproche souvent mon silence quand on est en famille ou entre amis.

Et puis, j’ai traversé une période de doute. Sur ma vie. Sur mon boulot. Sur ce que je vaux. Sur ce que je veux. Oui hein, c’était bien le bazar dans ma tête. Mais mon entourage m’a permis de réaliser que j’ai aussi plein de qualités à partager, plein de sujets sur lesquels j’ai acquis une certaine expertise. Écrire ce blog, c’est une façon de m’ouvrir davantage et peut-être de faire un bout de chemin ensemble.

Ce que vous pourrez lire ici

J’ai envie de parler de développement personnel parce que j’aime décider ma vie plutôt que la subir. J’ai beaucoup lu et écouté sur ces sujets et j’ai envie de partager mon point de vue sur tout cela.

J’ai aussi découvert le plaisir d’organiser sa vie (et la nécessité d’envoyer paître son planning de temps en temps). J’ai testé toutes sortes de listes de tâches et de systèmes pour trouver ce qui fonctionne pour moi.

Je suis une « appreneuse en série ». Apprendre est vraiment un moteur pour moi. J’ai beaucoup appris par moi-même : l’anglais, la programmation, le tricot… On trouve des sources incroyables sur internet et c’est une chance d’avoir accès à tout cela.

Je prévois de vous parler prochainement de journal. Écrire sa vie, c’est une façon très efficace de prendre su recul. Je vous présenterai notamment un système très chouette : le « bullet journal ».

On pourra aussi discuter du minimalisme. C’est un questionnement récent pour moi, mais qui va « me chercher très loin ».

Et puis, il y a tous les sujets qui pourront émerger au fil de mes lectures, de mes écoutes, de nos discussions, de vos envies…

 

Merci !

D’être là pour ce commencement. D’avoir lu ce long article jusqu’au bout.

N’hésitez pas à commenter, à discuter, à vous inscrire à la newletter pour ne rien louper, à suivre Ernilie

Portez-vous bien,

Ernilie signature

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. Portez-vous bien,

4 Replies to “Bienvenue !”

  1. Ravie de faire ta connaissance Ernilie, je ne doute pas du succès à venir de ce projet, à très vite de tes nouvelles !

    1. Merci, Michèle ! Ravie de vous accueillir ici.

  2. Oh oui, que tu possèdes un prénom et un nom commun, ma chère Antoinette de la Lavandière ! 😀

    Trêve de zouaverie, ravi que tu t’essayes à ce format, et je te souhaite de belles aventures blogistiques.
    Et je vais tester l’option newsletter, du coup 😉

  3. Très belle introspection !
    Je t’encourage, c’est très bien écris.

Laisser un commentaire