ENERGIE D’ACTIVATION 3/3

On a déjà parlé de 2 façons d’exploiter l’énergie d’activation, c’est-à-dire l’énergie nécessaire pour démarrer une réaction chimique ou, par analogie, l’énergie que l’on doit mobiliser pour mettre en œuvre une tâche ou une activité : pour se débarrasser d’une mauvaise habitude ou pour en mettre une nouvelle en place.

On peut aussi utiliser cette connaissance pour être plus efficace en traitant les tâches par lot. Si on regroupe les tâches similaires au même moment, on ne dépense l’énergie d’activation qu’une fois : réunir le matériel dont on a besoin, les infos aussi, retrouver où on s’en était arrêté la dernière fois, se décider à s’y mettre (procrastination quand tu nous tiens), avoir les données du problème en tête.

Cet après-midi, par exemple, j’ai bien galéré pour créer un tableau excel avec les chiffres d’affaires de tous mes clients. Du coup, j’en ai profité pour préparer également un tableau pour le commercial qui faisait appel aux mêmes données que j’avais eu du mal à récupérer.

De ton côté, as-tu l’habitude de traiter tes tâches par lots ?

Porte-toi bien,

Ernilie

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. Portez-vous bien,

Laisser un commentaire