Je lis aussi avec mes oreilles

Il est parfois difficile de trouver le temps de lire. La lecture demande du calme et de l’attention. Quand on lit, on ne peut pas faire autre chose en même temps. Cela peut limiter dramatiquement le temps que l’on peut consacrer à cette activité et nous laisser frustré(e)s. Si vous êtes dans cette situation, je vous propose de lire avec vos oreilles. Il suffit de s’équiper d’un lecteur MP3 (un smartphone peut très bien faire l’affaire) et d’une paire d’écouteurs. Tout en écoutant, on a les mains libres et on peut faire plein de choses qui n’engagent pas totalement notre cerveau : faire du sport, les tâches ménagères, conduire, patienter dans les transports en commun… De cette façon, vous pouvez transformer les contraintes les plus rébarbatives (genre le repassage au hasard…) en occasion de s’évader, de se cultiver ou d’acquérir des compétences précieuses. En écoutant ce que vous auriez pu lire.

Écouter des livres audio

C’est une excellente façon d’appréhender un roman. De plus en plus de livres audio sont disponibles dans les librairies ou sur Internet. Dans les livres audio commerciaux, un acteur, souvent reconnu, incarne le texte. Il lui donne substance à travers sa sensibilité propre et sa façon d’abord d’aborder l’œuvre. Cette lecture professionnelle permet d’aller encore plus loin dans le plaisir du style et de la langue, d’être engagé(e) encore davantage dans les émotions véhiculées par le texte. De nombreuses bibliothèques proposent maintenant des ouvrages en version audio. C’est une bonne façon de s’en procurer, surtout que ces formats sont souvent plus chers que le livre papier ou électronique. Attention, pour des raisons de durée de lecture (et peut-être de coûts de production…), les livres audio sont, pour la plupart, des versions raccourcies de l’œuvre originale.

En préparant cet article, j’ai découvert que plusieurs ouvrages audio sur la méditation sont classés parmi les meilleures ventes sur les sites consacrés à ce media (audiolib.fr, audible.fr…). Peut être une bonne occasion pour se lancer dans le défi méditation du mois d’octobre.

Écouter des podcasts radio

Le premier type de podcast que j’ai rencontré est la diffusion d’émissions de radio en différé. Ces podcasts sont techniquement très aboutis, très « pro ». Je ne regarde jamais la télé, mais j’écoute beaucoup la radio. Les podcasts me permettent écouter des émissions très intéressantes dont l’horaire de diffusion ne trouve pas sa place dans mon emploi du temps. Selon les programmes, j’écoute tous les épisodes (Sur les épaules de Darwin sur France Inter que je recommande vivement) ou je sélectionne ceux qui traitent d’un sujet qui m’intéresse (Le téléphone sonne ou La tête au carré).

C’est aussi mon remède le plus efficace contre une insomnie occasionnelle. Si j’ai du mal à m’endormir, j’attrape mon téléphone et une paire d’écouteurs et j’écoute une émission de radio. Ainsi mon esprit ne tourne pas en rond sur les soucis du moment. Il est bien rare qu’il s’écoule plus de 10 minutes avant que je ne m’endorme.

Écouter des podcasts en ligne

Ce sont des formats créés pour la diffusion en ligne. Ils sont disponibles soit sur une plateforme (Itunes, Soundcloud…), soit sur le site du diffuseur. Il existe ainsi de très nombreux podcasts web, je suis sûre que vous pouvez en trouver sur les thèmes qui vous intéressent. Le format peut-être long ou court, de quelques minutes à parfois une heure ou deux. La qualité technique et celle du contenu peut être très inégale, il faut parfois tester et sélectionner les bonnes sources parmi les nombreuses possibilités.

Pour ma part, j’écoute beaucoup de podcasts, souvent en anglais sur le thème du développement personnel. Pour cela, j’utilise un agrégateur (Podcast Addict sur mon téléphone, mais il en existe plein d’autres…). J’alterne des phases de recherche de nouveau contenu, de tests et de sélection pour garder un volume d’écoute qui corresponde à peu près au temps que je peux y consacrer.

Écouter par synthèse vocale

Ces dispositifs sont, à l’origine, développés pour les personnes aveugles ou malvoyantes. Ils permettent de transformer n’importe quel texte numérique en document audio. Vous pouvez ainsi écouter le texte de votre choix sans la contrainte d’avoir les yeux sur l’écran. La voix est d’être un petit peu robotique, mais on s’y habitue très vite. Je n’en n’utilise pas au quotidien, mais j’ai fait des tests et ça semble fonctionner. Ces applications proposent une fonctionnalité que je trouve intéressante : la possibilité de régler la vitesse de lecture. On peut ainsi accélérer la voix pour parcourir le document plus vite. Il faut trouver le bon compromis entre le gain de temps et la qualité de la voix. Au-delà d’une certaine vitesse, qui dépend de l’entraînement, la voix devient impossible à suivre. Je pense que c’est peut être une bonne solution pour lire les blogs qu’on veut suivre, mais qu’on a pas le temps de lire.

Et vous, avez-vous l’habitude de lire avec vos oreilles ? Quelles sont vos sources d’information préférées sous format audio ? N’hésitez pas à partager vos conseils dans les commentaires ci-dessous ou sur la page Facebook du blog.

Portez-vous bien,

Ernilie signature

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. Portez-vous bien,

Laisser un commentaire