Le Bullet Journal, un mois après l’autre

Aujourd’hui nous continuons la série sur le Bullet Journal en parlant des pages mensuelles. En effet, nous arrivons fin septembre et c’est le moment de préparer la disposition pour commencer un nouveau mois . Il existe de nombreuses manières de construire des pages mensuelles dans le monde BuJo et je vais tâcher de vous en présenter quelques-unes. L’incontournable dans les pages mensuelles, c’est le calendrier, auquel peuvent s’ajouter tout un tas de modules selon vos envies du moment.

Le calendrier

Il y a plusieurs façons de visualiser les jours :
  • une ligne pour chaque jour : c’est la disposition du système original inventé par Ryder Caroll.
www.journalingaddict.fr
www.journalingaddict.fr
  • une case par jour :
http://www.lifepluspaper.com/
http://www.lifepluspaper.com/
  • plusieurs cases pour chaque jour :
www.bohoberry.com
www.bohoberry.com
  • On trouve aussi de jolies choses en cercle. C’est sûrement intéressant si on a une mémoire très visuelle. Comme ce n’est pas mon cas, je trouve que ça tient beaucoup de place pour une densité d’information assez faible.
http://www.decadethirty.com/
http://www.decadethirty.com/

 

Les objectifs

Les objectifs mensuels ont pour but de faire avancer les buts à long terme. Il s’agit d’actions à impact fort. Ils peuvent être décliné par les thèmes.

www.indigoprintables.com
www.indigoprintables.com

Les tâches

C’est le module le plus commun à ajouter au calendrier. Les tâches peuvent être affectées un jour particulier ou non. Elles peuvent être en lien avec les objectifs du mois. Dans ce cas, ce sont des étapes qui participent à la réalisation des objectifs.

www.zunzunblog.fr
www.zunzunblog.fr

Le tracker ou suivi

Il s’agit de différents éléments dont on peut suivre la réalisation au quotidien : la prise de médicaments, le temps passé sur un projet, sport, alimentation…
Il peut faire l’objet d’une page à part ou être intégré aux pages mensuelles.

www.violettefactory.com
www.violettefactory.com

Souvenirs et bonheur au quotidien

On peut rassembler sur une même page les événements marquants du mois. Les plus doué(e)s font de très chouettes dessins, je ne résiste pas au plaisir de vous en montrer une exemple :

www.ginasekelsky.com
www.ginasekelsky.com

On a déjà parlé d’écrire les petits bonheurs du quotidien. Ces pages peuvent être une façon de le faire. Le terme le plus couramment utilisé, c’est « gratitude » et il ne me convient pas. Tout d’abord pour sa connotation religieuse. Et ensuite pour qu’il laisse entendre que le bonheur est quelque chose qui vient de l’extérieur. Tout au contraire, je pense que le bonheur vient de nous : de ce que nous construisons et de la façon dont nous réagissons à ce qui nous arrive.

Note : on peut très bien aussi envisager ça dans les entrées quotidiennes.

 

Ma configuration actuelle

J’aime tout voir sur la même double page, quitte à ce que le rendu soit un peu dense. Du coup, j’ai opté pour une disposition en ligne pour le calendrier. En fait, je n’utilise pas vraiment mon BuJo pour gérer mon emploi du temps. D’abord, ce serait un peu répétitif de noter les activités de chacun des enfants toutes les semaines (et elles sont nombreuses…). Ensuite un agenda en ligne synchronisé avec celui (très fluctuant) de mon époux est bien plus efficace dans mon cas. En revanche, je note dans mon BuJo tout ce qui sort de la routine et qui a des chances d’impacter l’organisation assez considérable qu’on acquiert avec une grande famille.

En face, je note les tâches qui correspondent aux dates. J’ai aussi une colonne pour les tâches qu’il faut réaliser dans le mois, mais sans date précise. Elles seront migrées dans une entrée quotidienne quand j’aurai le temps et/ou la motivation pour les faire.

J’ai un petit pavé où je note les objectifs du mois. Le code couleur (qui est commun à tout mon BuJo) me permet de repérer visuellement les thèmes que lesquels je veux mettre l’accent.

Enfin, je garde une petite place pour suivre un certain nombres d’indicateurs (je crois que mon BuJo est prêt à passer la certif ISO 9001…) au jour le jour. Cela me permet d’avoir un œil sur des paramètres qui peuvent dériver au fil du temps.

Voici ma disposition de départ pour Octobre :

octobre_vide

 

Et, pour mieux se rendre compte, la double page de septembre complétée :septembre_plein

On peut noter que la configuration de septembre m’a bien plu puisque que je l’ai conservée pour octobre.

 

Quelques conseils

Cette liste n’est pas exhaustive, vous pouvez trouver ou imaginer d’autres éléments à ajouter à votre disposition.

Avec tout cela, il peut être difficile de tout faire rentrer sur une double page. A vous de voir s’il vous est important de tout voir en un coup d’œil ou si vous préférez spécialiser les pages.

Il ne faut pas oublier que la seule limite, c’est votre imagination. Votre Bullet Journal est le reflet de votre personnalité et doit s’adapter à vos besoins. N’hésitez pas à faire toutes les modifications dont vous avez envie.

Gardez aussi à l’esprit que les choses ne sont pas figées. Chaque mois vous pouvez faire le point sur ce qui a bien marché et sur ce qui doit être changé avant d’attaquer une nouvelle page mensuelle.

 

Portez-vous bien,

Ernilie signature

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. Portez-vous bien,

3 Replies to “Le Bullet Journal, un mois après l’autre”

  1. Ah ben voilà c’est malin.
    A cause de toi j’ai rajouté une page d’objectifs et des trackers pour le mois de novembre – je m’étais abstenue jusqu’à présent 🙂

    1. hum pour le mois d’octobre je voulais dire…

      1. héhé bienvenue du côté obscur !

Laisser un commentaire