Oubliez (un peu) vos objectifs, testez les processus

Ces derniers temps, j’ai réussi à faire avancer plein de choses importantes dans ma vie. Je le dois en partie à une nouvelle méthode d’organisation que j’ai mise en place depuis le début de l’année : les processus.

Vous avez du mal à tenir vos objectifs ? Vous avez l’impression de manquer de discipline pour les mener à bien ? Vous éprouvez du stress et/ou un sentiment d’échec lié à vos objectifs ? Vous pensez que vous n’avez pas assez de talent pour y parvenir ?

C’est le moment de tester une autre façon d’organiser son planning !

Se concentrer sur les activités qui comptent

On imagine souvent que le talent est inné. Il ne fait aucun doute que certaines personnes sont plus douées que d’autres. Elles ont plus de facilité pour obtenir un résultat. Il faudra plus de temps et de travail aux autres pour y parvenir, mais c’est possible. Si vous voulez progresser dans un domaine, il faut pratiquer.

Je vais encore citer Brel :

Avoir envie de réaliser un rêve, c’est le talent. Et tout le reste, c’est de la sueur. C’est de la transpiration, c’est de la discipline. Je suis sûr de cela. L’art, moi, je ne sais pas ce que c’est. Les artistes, je ne connais pas. Je crois qu’il y a des gens qui travaillent à quelque chose et qui travaillent avec une grande énergie. L’accident de la nature, je n’y crois pas. Pratiquement pas.

Jacques Brel, Entretien avec Henri Lemaire à Knokke en 1971

Beethoven ne dit pas autre chose :

Le génie c’est 5% d’inspiration et 95% de transpiration.

Les processus vous permettent d’investir du temps pour réaliser vos objectifs.

Bloquer du temps dans son agenda

L’idée, c’est de prévoir à l’avance et de façon répétée des plages de temps pour les activités que l’on veut faire avancer. Par exemple, si vous avez décidé de faire plus de sport, vous allez inscrire dans votre agenda que vous courrez le mardi de 17h à 18h. Quels que soient la météo, votre état de forme et votre motivation…

Il est important que, durant ces moments-là, on élimine toutes les sources de distractions : téléphone, mails, réseaux sociaux, notifications diverses…

J’essaie de procéder ainsi au travail. Mon boulot est assez réactif (même si j’ai réussi à répartir cette pression-là avec un collègue récemment). Je suis très sollicitée pour répondre à diverses “urgences”. Du coup, les tâches importantes mais non urgentes ont tendance à ne jamais avancer. Et c’est dommage, car ce sont aussi celles qui ont le plus de chance de faire progresser l’entreprise.

Je garde maintenant une plage chaque matin et chaque après-midi pour me consacrer à ces projets. Si je suis sollicitée, je filtre ce qui peut attendre un peu, jusqu’à que la plage de temps bloquée soit terminée. J’interviens seulement si nécessaire et dans tous les cas, je reviens à mon projet dès que j’ai terminé.

Voici à quoi ressemble mon système :

 

Plus besoin de discipline

L’immense avance de cette organisation, c’est de retirer complètement l’autodiscipline de l’équation. En effet, l’activité que vous intégrez ainsi dans votre routine devient une habitude. Comme se laver les dents le matin. Vous n’avez pas besoin de réfléchir avant d’attraper votre brosse à dents, si ? Pas besoin de prendre une décision non plus !

Et bien là, c’est pareil : j’ai défini par exemple 4 plages d’une heure chacune, réparties dans la semaine, pour écrire pour le blog. Et j’organise le reste en fonction, plutôt que d’attendre (vainement souvent…) d’avoir à la fois le temps et l’envie. Et si un impératif m’empêche d’écrire à ce moment-là, je m’arrange pour décaler le créneau sans le supprimer complètement.

Du coup, je peux faire autre chose le reste du temps sans culpabiliser. C’est le 2ème effet KissCool (oui, on a les références culturelles qu’on peut…). Je ne me mets pas la pression pour publier tant d’articles par semaine ou par mois. Je m’engage simplement à travailler 4 heures dans la semaine.

D’ailleurs, ça ne m’empêche d’avancer en dehors des plages horaires définies, si j’en ai envie. Mais c’est le plaisir qui intervient, pas le stress ou la contrainte. Et si je ne suis pas motivée pour écrire au moment défini, ce n’est pas grave… Je m’y mets quand même ! Parfois l’appétit vient en mangeant, d’autres fois non. Dans tous les cas, je progresse. Un peu ou beaucoup, c’est sans importance.

Adapter régulièrement ses processus

J’ai donc ainsi bloqué des plages horaires pour différentes activités tout au long de la semaine. Tous ces processus forment un système cohérent, orienté vers la réalisation de mes objectifs.

J’ai pris soin de d’y inclure un moment de calme pour analyser mon organisation. Pour prendre du recul sur ce qui fonctionne dans mon système et ce qui a besoin d’être adapté. Je peux ainsi ajouter, enlever et déplacer des plages horaires pour coller au mieux à mes besoins. Ce temps de réflexion est capital dans la réussite d’un système de processus.

Dans cette organisation, les objectifs  orientent le travail que je réalise pendant les plages de temps que j’ai bloquées pour cela. Mon système est bâti pour que je puisse les atteindre sans avoir à m’en préoccuper sans arrêt.

Les processus sont vite devenus indispensables dans mon organisation. J’y ai gagné une bonne dose de sérénité et j’en avais besoin. Je termine mes journées en ayant accompli bien plus de choses qu’avant, tout en ayant plus de temps libre le soir.

J’espère que cette technique pourra vous aider également. Si c’est le cas, un petit mot dans les commentaires ou sur Facebook est le bienvenu. La newsletter vous permet d’être averti(e) à chaque nouvel article. Merci d’avoir pris la peine de lire jusqu’au bout !

Portez-vous bien,

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. LES NOUVEAUX ARTICLES SONT MAINTENANT PUBLIÉS SUR laviechoisie.com Portez-vous bien,

2 Replies to “Oubliez (un peu) vos objectifs, testez les processus”

  1. […] déjà suggéré d’utiliser les habitudes via plusieurs techniques : le rituel matinal et les processus. Je vous invite à les (re)lire ces articles et à expérimenter ces pratiques qui peuvent avoir un […]

  2. […] vous ai déjà parlé des processus dans un article précédent. Aujourd’hui, je vous emmène à l’outil qui donne tout son potentiel à un tel […]

Laisser un commentaire