SUIVRE CE QU’ON VEUT FAIRE PROGRESSER

Il faut trouver un paramètre qui permet de mesurer ses progrès : le poids quand on veut perdre des kilos, les kilomètres parcourus quand on veut se mettre à courir ou la fréquence des entraînements, le temps passé sur un projet, le solde de ses comptes quand on veut se créer une épargne de secours… Il faut que la mesure soit facile à faire et que son évolution soit corrélée avec le succès de ce qu’on veut suivre. Pour mieux suivre les variations, il faut les noter. Le Bullet Journal est tout indiqué pour ça ! La fréquence doit être suffisante pour bien voir ce qui se passe.

Être conscient de ses progrès ou des retours en arrière est primordial pour maintenir la motivation nécessaire pour atteindre n’importe quel but. Une mesure positive vient récompenser les efforts entrepris et booster la confiance. Une mesure moins bonne est l’indicateur qui permet de se remettre sur les rails.

Porte-toi bien,

Ernilie

Si cet article vous a plu, merci de le partager ! Vous pouvez nous suivre sur Facebook ou sur Twitter. Pour être averti(e) de la mise en ligne de nouveaux articles et podcasts, inscrivez-vous à la newsletter. Portez-vous bien,

Laisser un commentaire